Signature de la convention

DSC_0263_1600pxAboutissement d’une démarche collaborative impulsée en 2002 par le Grand Lyon et l’État,  la convention partenariale « Santé psychique et logement » a été signée par les parties prenantes du territoire le 17 avril 2013.

 

« 80% des personnes concernées par des troubles de santé mentale sont aujourd’hui soignées en dehors de l’hôpital et ne nécessitent pas de vivre en milieu spécialisé. » Pour autant, il leur est difficile de trouver – et de conserver – un logement à l’heure où les maladies psychiques, peu connues et souvent mal perçues, peuvent être sources de discrimination.

Pour assurer le droit au logement de ces personnes fragiles, le Grand Lyon et l’État se sont mobilisés, depuis 2002, en initiant une démarche transversale avec tous les acteurs concernés.

Porté par le mouvement associatif, le Grand Lyon a joué le rôle d’ensemblier entre des mondes professionnels, bien souvent hermétiques, qui se côtoyaient sans se parler. « Depuis 2002, les approches ont prospéré pour aboutir à la constitution de lieux de rencontres entre élus, associations, logeurs, médecins, services sociaux et familles de malades » se réjouit Olivier Brachet, Vice-président à l’habitat et au logement social.

Avec la convention partenariale « Santé Psychique et Logement », les signataires* – parmi lesquels le bailleur privé Unis – s’engagent à mettre en œuvre un plan d’actions pour l’accès et le maintien aux logements des personnes en difficulté psychique – formalisant par là même un cadre de coopération inédit en France !

Au programme du partenariat, un vaste dispositif de formation pour une meilleure connaissance des publics, des acteurs et du cadre d’intervention concernés. « L’objectif est de former 150 professionnels – gestionnaires HLM, bailleurs, professionnels de la santé psychique… – sur trois ans » indique Martine Chanal, chargée de mission à la DHDSU.

En parallèle, l’objectif de ce blog dédié aux professionnels de la santé psychique et du logement est de faciliter le travail en réseau et la diffusion des bonnes pratiques ;

L’ambition portée par le Grand Lyon et les signataires de la convention partenariale est de systématiser cette approche sur le territoire pour l’avènement du vivre-ensemble.

En bref, une mutualisation des expériences, des outils et des moyens, loin des clivages entendus, pour que ces personnes fragiles trouvent une réponse dans le droit commun.

* le Grand Lyon, l’Etat, le Département, ABC HLM, l’Agence Régionale de Santé, les Centres Hospitaliers (Le Vinatier, Saint Jean de Dieu et Saint-Cyr au Mont d’Or), le Collectif Logement Rhône, la Coordination 69, l’Unis Lyon Rhône, l’Union Nationale de Familles ou Amis de Personnes Malades et Handicapées Psychiques (UNAFAM) et l’Union Professionnelle du Logement accompagné (UNAFO).

Les commentaires sont clos.